"La mer est déchaînée" Par Sandra Mauri

Extrait de la série photographique Mythes Décisifs de Damien Guillaume

Elle aligne les petits bonbons sur le marbre impassible et pâle et marin. Elle les compte et se demande si quand elle aura tout mangé, sa vie sera différente. Pour le moment pas de changement, même pas quelques kilos en plus. Les boîtes oranges flottent les unes derrière les autres comme au départ d’une régate. Le goût n’est pas mauvais, légèrement fruité. Difficile de dire s’il s’agit plutôt de mûres ou de framboises. 


Ses joues se teintent de rose, ses lèvres de rouge. En face d’elle, le miroir lui renvoie l’image de quelqu’un qu’elle ne connaît pas. Ses cheveux, son sourire, ses seins tombent. Sa respiration se fait de plus en plus difficile. Son coeur se compresse. L’eau est déjà dans ses poumons. Elle se noie et s’accroche aux vagues qui déferlent sous ses doigts. La mer est déchaînée. C’est marée haute ce matin et l’écume tapisse la pièce d’ivoire. Elle voudrait pouvoir avaler les minuscules bulles d’air qui se détachent à la surface, mais elles lui échappent. Elle rêve du goût saumâtre de l’eau dans sa bouche pour oublier tout ce sucre. Le sel raviverait son corps. 


  • Moi.

Le son est étouffé par le bruit de la tempête. Elle image des haubans la soulever. Elle voudrait devenir un pantin qui n’a plus rien à décider. Maintenue droite par des câbles, elle ne tanguerait à chaque pas sur terre. Elle lève les yeux. Le pavillon ennemi se dresse devant elle, immense et sombre et intimidant. Au bord de cette falaise imaginaire, elle s’accroche, enfonce ses petits doigts dans la roche pour maintenir sa tête hors de l’eau et ne pas partir à la dérive.

 

Sandra Mauri - Retrouvez tous ces textes sur son blog.
Image extraite de la série photographique "Mythes Décisifs"

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés